Sandrine, entrepreneuse à New York dans l’évènementiel

Sandrine est une entrepreneuse à New York. Elle a ouvert une agence d’évènementielle dans la cité qui ne dort jamais. Elle a décidé de s’expatrier aux États-Unis pour vivre son lot d’aventure, mais aussi, car elle a souhaité fuir la situation économique européenne maussade. Et puisque son mari a toujours été passionné par les États-Unis, pourquoi choisir une autre destination ? Elle a pris le temps de répondre à quelques-unes de mes questions concernant son parcours d’expatriée.

Photo de Sandrine -retrouvez ses photos sur sa page Facebook

Photo de Sandrine – retrouvez ses photos sur sa page Facebook

Tu as une agence d’évènementielle aux États-Unis, mais depuis combien de temps es-tu dans le métier ?

Je travaille dans l’évènementiel depuis 20 ans.

Ça n’a pas été trop dur de lancer l’agence ?

Si, ça a été compliqué de démarrer ici. J’ai dû accepter de repartir de zéro, de tout reconstruire, accepter de me faire un nom à nouveau. Avant de vivre à New York, j’ai commencé par Miami. Et disons que professionnellement, ça a été particulièrement éprouvant. Il est extrêmement difficile de travailler à Miami lorsque l’on n’est pas hispanique. De plus contrairement à New York, il n’y a pas de si grandes entreprises et les plus grosses travaillent pour le continent sud-américain. Je n’étais pas forcément la candidate idéale pour ce style d’entreprise.

Les relations avec les clients sont-elles très différentes aux États-Unis ?

Oui les relations sont différentes. Ici, qui que tu sois, on te donnera toujours la chance de te présenter. D’ailleurs la première impression est primordiale. Tu auras toujours le droit à ton premier rendez-vous, mais mieux vaut le préparer. Il est assez compliqué d’avoir une deuxième chance si l’on n’a pas brillé lors du premier contact.

Après, je travaille surtout pour des Français à New York. J’ai eu l’occasion à mon arrivée dans la ville de m’occuper de l’organisation du « Taste of France », un évènement promouvant la culture française. Ça m’a placé sur ce marché et depuis la plupart de mes clients sont Français.

J’imagine que les démarches pour lancer une boite aux États-Unis sont tout de même plus simples qu’en France ?

Oui, tu ouvres une boite en 5 minutes ! Le plus complexe ce sont les démarches pour le visa.

En parlant de visa, lequel as-tu ?

Le premier visa que j’ai eu été un visa investisseur. Mes avocats ne m’avaient pas posé les bonnes questions, du coup n’ai pas postulé pour le visa O alors que j’avais toutes les qualités requises pour. Le visa O est destiné aux « personnes exceptionnelles » – rien que ça. Le fait d’avoir organisé avant mon expatriation de grands événements publics en France m’a permis de l’obtenir facilement. J’ai fait les démarches pour changer lorsque j’ai découvert que je pouvais candidater à son obtention. Le visa O en poche, il ne m’a fallu que quelques semaines pour obtenir une Green Card. Je l’ai maintenant depuis 5 ans et je vais donc appliquer pour la nationalité américaine cette année.

En dehors des difficultés professionnelles, la vie entre Miami et New York est-elle très différente ?

Complètement. C’est juste deux pays différents sur tous les points de vue ! Miami est une ville maussade. La mentalité y est terrible. Les différentes communautés qui y vivent ne s’aiment pas et cela se ressent en permanence. C’est une ville où la frime prévaut. Miami à très peu d’intérêt si vous ne souhaitez pas faire la fête constamment où passer votre vie sur la plage.

New York au contraire a une énergie incroyable. On la sent partout, rien qu’en se baladant. Les gens sont tous courtois. On est loin de la Floride où l’argent est affiché de façon ostentatoire. Ici tout le monde se donne à fond ! Ça se sent, c’est plein de vie. À Miami la population passe son temps à se jauger. Tellement de personnes partent de Miami sans jamais regretter leur décision. Miami, c’est bien si vous souhaitez passer des vacances, c’est tout.

J’ai entendu dire que Miami était une destination de choix pour les retraités ? C’est vrai ?

Oui, depuis toujours, avec un temps pareil en même temps… Mais les retraités ne viennent pas à Miami même, ils vivent un peu plus au nord. Miami était surement peuplé de beaucoup de retraité il y a 15 ans, mais maintenant ils se sont un peu éloignés de la ville.

Pour finir, quel est ton endroit favori dans New York pour “tuer le temps” ?

Central Park, il y a tellement de choses à voir, de gens à rencontrer, de vie partout autour lorsque l’on se balade. Il suffit de lever les yeux pour quelque chose de nouveau.

Vous l’aurez compris, évitez Miami et partez à New York. Pleins d’opportunités s’ouvriront à vous et vous vous ferez surement porter par le train de vie incroyable de cette ville.

N’hésitez pas à suivre la page Facebook de Sandrine où elle partage ses aventures New Yorkaise.

Justin

Incoming search terms:

  • agence evenementiel etats unis
  • événementiel france ou usa
  • évènementiel usa france

A propos de Justin

Justin rêvasse à l'idée d'aller vivre à New York. Il potache le sujet et tente de trouver un maximum de bons plans avant de partir et afin de faciliter votre départ.

Leave a Reply