Tidal, le nouveau service de musique en ligne : Un flop ?

Lancé en 2014 par la plateforme Aspiro, Tidal a d’abord été mis en circulation sur le marché Suédois dans le but de concurrencer Spotify. Mais début 2015 tout s’accélère, Aspiro est racheté par Project Panther une société dirigée par Jay-Z.

Jay-Z a une idée derrière la tête lorsqu’il rachète Tidal, il veut en faire le numéro un mondial du streaming musical et donc dépasser les géants Spotify, Pandora, Deezer et Beats Music. Il décide donc de faire un lancement marketing extraordinaire avec de très nombreux artistes internationaux : Daft Punk, Madonna, Nicki Minaj, Beyoncé, Alicia Keys pour ne citer qu’eux. Certains de ces artistes sont d’ailleurs actionnaires de la société.

Tidal propose une offre semblable à la concurrence mais a l’avantage de pouvoir offrir une qualité d’écoute équivalente à un CD à ses clients comme ne le proposent pas ses concurrents. Le catalogue possède enfin 25 millions de titres et 75.000 clips en haute définition. Cependant, l’offre est supérieur à la moyenne (20€ mensuels contre 10€ pour les autres) et ne propose pas de service gratuit.

D’abord très nombreuses du fait du buzz planétaire que le lancement a généré, les inscriptions ont petit à petit chutées et Tidal est en train de devenir le flop de ce début d’année. Jay-Z se rendant compte de cela a tout récemment décidé de licencier le directeur de Tidal ainsi que 25 employé afin d’essayer de sauver l’entreprise mais il se pourrait que ca soit déjà trop tard.

Jay-Z va-t-il donc essuyer l’un des ses premiers échecs ou va-t-il relancer et ressusciter le service grâce à de nouveaux changements. Nous le saurons bien assez tôt. En attendant si le service vous intéresse, vous pouvez vous abonner ici !

W.

A propos de Français New York

Leave a Reply